My Style

Pourquoi Je Veux Parler Du Traumatisme Crânien

mars 18, 2018
Pourquoi Je Veux Parler Du Traumatisme Crânien mode blog paris

 

Pourquoi Je Veux Parler Du Traumatisme Crânien

Je réfléchis à cet article depuis un moment, et je suis enfin prête à parler d’un sujet qui m’est cher, une autre partie cachée de moi. Je vais vous expliquer pourquoi je veux parler du traumatisme crânienet aussi pourquoi j’aimerais que vous soyez au courant. Nous nous battons tous pour contre chose, que ce soit contre une maladie, pour un travail ou quoi que ce soit dans votre vie. Parfois temporairement et parfois pour toujours.

Pourquoi Je Veux Parler Du Traumatisme Crânien

J’ai découvert ce que quelqu’un pensait de moi, illustré de paroles injustes et inappropriées. C’était trop, je ne pouvais pas laisser passer cela ! J’ai pleuré toutes les larmes de mon corps, je n’ai pas pu dormir pendant des jours… J’ai du mal à comprends comment certaines personnes peuvent être aussi dures….. Quand tu ne connais pas quelqu’un, tais-toi!

Nous apprenons de nos erreurs. Mes erreurs ont été de ne pas expliquer plus en détail cette histoire de traumatisme en cachant mes difficultés. Maintenant vous savez pourquoi !

Chaque jour, je réalise un peu plus à quel point je suis miraculée mais aussi à quel point les gens sont égoïstes les uns envers les autres.

Ma Vie De Traumatisée Crânien

J’ai l’impression que ma vie, et moi même, est tellement différente des autres, et de celle que j’avais il y a plus de quatre ans. Par exemple, avoir une prothèse à la place d’une partie de mon crâne semble fou, non?! Dans quelques articles précédents, j’avais déjà un peu parlé de cet accident dont j’ai été victime, et cette fois je suis prête à vous en dire plus. Je n’ai pas été très précise sur les problèmes que je rencontre dans ma vie de tous les jours. Maintenant, je veux vous expliquer plus en détail cette lutte permanente et épuisante.

J’ai peur d’en parler à haute voix et d’exprimer mes sentiments concernant les séquelles de ce traumatisme crânien, malheureusement plus nombreuses que vous ne le pensez. C’est pourquoi j’ai préféré écrire cela derrière l’écran de mon ordinateur. En fait, je préfère ne pas avoir de réaction ou de réponse comme « ah ok, mais tu t’en sors très bien maintenant! ». Ou, vous savez, ce genre de commentaire que je reçois, comme « j’ai vu ton blog, donc tu es finalement sortie de tout ça! ». Oui, je m’en sors très bien. Même très, très bien! J’ai à peine le temps de répondre que cette personne qu’elle a déjà commencée à parler d’autre chose.

Et puis j’ai envie de lui dire: « dois-je te rappeler ce qui s’est passé, comment pourrais-je aller bien ? ». C’est plutôt ce que je me dis dans mes pensées… *soupir*

Savez-vous ce qui m’énerve encore plus?! Que les gens ne prêtent pas assez d’attention aux autres, et qu’ils oublient toute la pente que tu as remonté.

Mon sourire de 5 secondes sur une photo n’est pas l’ensemble de ma vie, c’est juste un petit moment. Et une photo, ça ne veut rien dire!

 

Pourquoi Vous Devriez Etre Au Courant

J’ai eu de la chance, je n’ai pas de dommages physiques, a part les cheveux rasés à chaque opération la première année! Mais… J’ai des handicaps invisibles qui, comme ce nom l’indique, ne peuvent pas être vus. Ils ne peuvent parfois même pas être vus par des gens qui savent de quoi je « souffre ».

Mon cerveau a été endommagé et ne fonctionne pas comme un cerveau normal. C’est-à-dire qu’il doit emprunter de nouveaux chemins pour fonctionner aussi bien qu’avant. Sauf que, comme il n’a aucune idée de comment faire avec ces nouvelles voies, mon cerveau ce fatigue beaucoup plus que le vôtre.

Pour vous donner un exemple concret, je dépense beaucoup plus d’énergie dans les activités quotidiennes de la vie que n’importe qui d’autre. Par exemple, aller d’un point A à un point B est difficile : je dois penser au trajet, calculer la durée, être concentrée… Cela explique en partie pourquoi je suis si fatiguée.

Pourquoi Il Faut Faire Attention

Je n’ai jamais voulu le montrer, ni en parler, ni demander de l’aide parce que j’avais honte. Maintenant, je réalise que je ne devrais plus le cacher. Je sais que je ne suis pas la seule à souffrir de ce genre d’ennuis et j’aimerais que vous le compreniez et que nous puissions être soutenus autant que possibleJe ne demande pas la lune!

Après un traumatisme crânien, nous avons un point de vue complètement différent ! Nous ne comprenons pas les choses de la même façon que vous. Je n’ai pas vraiment le contrôle de mes émotions, cela signifie que je peux être si triste et pleurer quand je vois un sans-abri ou être super excitée et pleurer de joie quand je reçois des produits pour mes cheveux… Oui j’adore mes cheveux si vous n’avez pas remarqué haha! En plus, je peux avoir très peur dans certaines situations, car j’ai failli mourir, cela n’aide pas mon côté craintif. Cela implique que je dois être réconfortée, très souvent !

Parfois, seul un mot, un regard gentil ou un sourire font la différence ! Ce n’est pas grand chose mais ça signifie énormément pour moi, certainement aussi pour tous les traumatisés crâniens.

Le Point Positif…

Je ne pardonnerai jamais qu’on me brise le cœur et l’ensemble de moi même… En fait, cela m’a aidé et c’était un mal pour un bien, d’une certaine façon ! Il faut savoir être prête à entendre des choses similaires, malheureusement!

Si vous avez des questions sur les lésions cérébrales ou si vous voulez en savoir plus, dites le moi! Je suis très ouverte au sujet de mon traumatisme. Je serais très heureuse de vous expliquer ce que je peux et de vous laisser entrer dans ma vie trépidante !

Si vous avez manqué les derniers articles où j’ai essayé d’en parler, vous pourrez les voir et .

Derniers mots: soyez gentil. Merci.

Pourquoi Je Veux Parler Du Traumatisme Crânien mode blog paris

Pourquoi Je Veux Parler Du Traumatisme Crânien mode blog paris

V.

 

 

 

 

You Might Also Like

No Comments

Leave a Reply